Vous entreprenez des travaux de construction et vous êtes encore à la phase de mise en place des fondations? C’est le moment de travailler sur l’aspect du sol.

Par la suite, il sera question de mettre en place une fine couche de béton pour consolider la structure : c’est le béton de propreté.

Alors, de quoi s’agit-il? Quelles sont les propriétés de ce matériau? Mais plus encore, quel est le coût de pose de ce dernier?

Définition

Alors, le béton de propreté, qu’est-ce que c’est? En effet, comme son nom l’indique, il s’agit d’un matériau posé directement sur le sol, afin d’obtenir une surface de travail propre. Ainsi, cette structure permet de protéger le sol des intempéries lors de travaux, tout en facilitant l’avancée des travaux.

Les caractéristiques du béton de propreté

Les caractéristiques du béton de propreté

Ce qu’il faut savoir c’est que, le béton de propreté ne possède pas réellement un rôle structurel. Cette couche de béton est coulée à une épaisseur assez fine, pouvant aller jusqu’à 10 cm. Bien que parfois négligée, la pose du béton de propreté est nécessaire.

En effet, grâce à son coulage, les ouvriers peuvent travailler sur une surface plane, et dépourvue de terre. Par ailleurs, il permettra aussi l’isolation de l’armature potentielle, qui pourrait être présente sur les surfaces inférieures des fondations.

Le béton de propreté est principalement constitué de quatre composants:

  • le sable
  • le gravier
  • le ciment
  • l’eau

Usages

Encore appelé béton maigre, ce type de béton est faiblement dosé en ciment. Il est étalé sur le sol, ou en fond de fouille.

Il est mis en place pour protéger la structure du sol des intempéries, et permet d’éviter le contact entre la terre et le béton de fondation.

Pour procéder à sa pose, la première étape consistera à bêcher le sol. Il est alors recommandé d’effectuer un coulage de béton légèrement plus large, et plus long que celui de la fondation.

De ce fait, en procédant au coulage du béton de propreté, vous garantissez la protection de votre fondation.

Prix au m3

Pour établir une bonne estimation du prix du béton de propreté, il est recommandé avant toute chose, d’effectuer un calcul de volume du matériau.

À ce niveau, le procédé est simple. Il consiste principalement à multiplier la surface par son épaisseur.

  • Le calcul de la surface : le calcul de la surface doit être effectué en prenant en compte les valeurs de la longueur et de la largeur de la fouille.
  • La détermination de l’épaisseur : ici, il faudrait veiller à ce que la largeur minimum de l’épaisseur du béton soit égale 5 cm.

Une fois que le volume à mettre en place est déterminé, il sera bien plus évident d’effectuer une estimation du coût du béton.

Généralement, le prix du béton de propreté varie en fonction de certains facteurs. Ce dernier est donc calculé avec les valeurs suivantes:

  • Le sac de ciment de 35kg
  • Le coût du sable (0/5)
  • Le gravier (5/15)
  • Une masse volumique de sable sec à environ 1600kg/m3
  • Une masse volumique de gravier sec à environ 1500kg/m3

Dans la majorité des cas, le prix du béton de propreté est peu onéreux, et ceci est un autre avantage aux bénéfices qu’il procure déjà.

Pour sa préparation et sa mise en œuvre, vous pouvez choisir de faire confiance à une entreprise qui pourra vous le préparer et le livrer directement dans votre chantier.

Dosage du béton de propreté

Contrairement au béton courant, le béton de propreté contient une faible quantité de ciment. Le dosage de ce dernier se fait sensiblement avec 250kg de ciment par m3.

En effet, le béton ne nécessite pas forcément une grande ouvrabilité. De ce fait, il ne possède donc pas une grande capacité pour la mise en œuvre.

Ainsi, en procédant à la réduction du ciment, vous faites une réduction de vos dépenses, tout en assurant la propreté de votre chantier.

Le meilleur dosage pour ce type de béton est le suivant:

  • Le ciment : 250 kg
  • Le sable (0/5) : 960 kg
  • L’eau : 125L
  • Le gravier (5/15) : 1050 kg
dosage béton de propreté

Temps de séchage du béton

Encore appelée la prise du béton, la phase de séchage du béton est l’étape la plus importante du coulage. C’est pendant cette phase que le matériau va pouvoir obtenir les capacités recherchées.

De ce fait, si la fabrication est une étape importante, le séchage du béton l’est tout autant. Juridiquement, le temps de sèche du béton est régi par la NF EN 206-1.

La maturation du béton requiert ainsi une attention particulière et doit être faite de manière homogène.

Dans la majorité des cas, il est possible de couler le béton de propreté et 24h après, procéder au coulage des armatures sur la semelle de propreté.

Après celle-ci, il est alors possible de commencer à couler le béton en fondation.

Cependant il ne faudrait pas oublier que certains facteurs comme le climat, la saison, peuvent aussi faire varier le temps de sèchage.

Conclusion

Pour la construction d’un bâtiment, il est important de bien démarrer, et de veiller à ce que tout soit fait comme il se doit.

De ce fait, vous devez penser à un ensemble d’éléments allant de la fondation du bâtiment aux travaux de finition.

Lors du début du chantier, vous devez ainsi penser à la phase de pose du béton de propreté qui est très certainement l’un des points les plus importants.

Pour sa mise en place, vous pouvez tout simplement suivre nos conseils et recommandations. Au cas où, le chantier est assez imposant, vous devez faire recours à des professionnels du domaine, pour vous livrer d’une part, le béton de propreté, et d’autre part, s’occuper de sa mise en place au niveau du chantier.

Une fois le béton de propreté déployé, vous allez devoir attendre que ce dernier finisse de sécher, avant de pouvoir bénéficier de nombreux avantages qu’il confère.