Le ragréage extérieur est une technique de maçonnerie permettant de corriger les imperfections d’un sol extérieur à une maison. Il est très utilisé pour son efficacité dans la remise à niveau d’une surface situé à l’extérieure de la maison.

Cette technique nécessite bien évidemment un savoir-faire ainsi des conditions préalables à sa mise en œuvre.

La pose de cet élément permet de corriger les différentes imperfections des sols d’un logement ou d’une maison (allée, garage, terrasse, balcon).

Cette technique a également l’avantage d’être très abordable, car il existe une multitude de produits permettant de réussir la pose. Pour avoir un sol ou une surface irréprochable, il faut respecter quelques étapes.

Demandez un devis gratuit pour votre projet! Artisan Beton vous offre les meilleurs tarifs. Nous vous offrons le garantie decennale pour le projet!

Demandez un devis gratuit maintenant!

Comment faire un ragréage extérieur : prix et pose

Définition et explication

Le ragréage est l’opération qui consiste à étaler un enduit de finition sur une surface maçonnée brute, restaurée ou neuve dans le but de la niveler ou de l’aplanir.

On peut aussi le définir comme une opération visant à appliquer un enduit ou un mortier sur une surface dans le but de gommer toutes les imperfections.

Pour les imperfections sur surfaces ayant des caractéristiques différentes, il existe plusieurs types d’enduit pour ragréage extérieur qui permettent de les corriger.

Ils sont donc spécialement fabriqués pour répondre à des besoins techniques très précis. Il s’agit pour le technicien de réaliser une opération spécifique lui permettant de lisser la surface désirée.

Pour réussir cette tâche, le maçon a le choix entre un certain nombre produit qui s’adapte parfaitement au sol et corrige l’imperfection.

Pour réussir le ragréage extérieur, il faut automatiquement avoir recours à un coffrage. Le fluide sera ainsi uniformément réparti et tiendra en place le temps de se solidifier.

Caractéristiques du ragréage extérieur

Un ragréage extérieur est donc une intervention technique qui se différencie d’un ragréage intérieur sous quelques aspects.

De plus en plus utilisé pour les rénovations, il peut être utilisé sur de nombreux types de surfaces et même pour le plancher.

Cependant, selon l’endroit où il doit être effectué, il possède des caractéristiques particulières.

On peut donc les citer:

Le type d’enduit utilisé, il peut être liquide ou à base de mortier. Le choix du produit utilisé est donc important. En effet, les conditions environnementales sont assez différentes entre l’intérieur et l’extérieur de la maison.

Cela dit, selon l’usage qu’on veut en faire, il est possible d’utiliser un même produit tant pour l’intérieur que pour l’extérieur.

Après avoir fait le choix de l’enduit idéal pour l’opération, la seconde caractéristique d’un ragréage extérieur est la présence d’un coffrage.

Cette spécificité tient du fait que le produit bien qu’auto-lissant et autocollant est assez fluide. Il risque donc de s’étaler au-delà de la zone choisie et par conséquent rendre la surface irrégulière.

Le coffrage doit donc être très bien réalisé pour que le produit ne déborde pas et que la surface soit bien nivelée.

Les étapes d’un ragréage extérieur

Le ragréage d’un sol extérieur est une opération assez délicate qui nécessite l’élaboration et le respect d’un certain nombre d’étapes.

Voilà comment s’effectue cette opération étape par étape :

  • Préparer la surface à travailler, de manière à éliminer toute nuisance à l’adhérence du produit. Un nettoyage minutieux s’impose donc sur la surface à travailler, on peut utiliser le ponçage ou le grattage. Cette surface doit également être parfaitement sèche, en cas de lavage il faudrait donc bien la sécher ;
  • Installer un coffrage, il doit être très bien réussi. En effet, il doit être parfaitement hermétique pour éviter toute fuite. Pour le réussir, l’utilisation des tasseaux est fortement recommandée. Ils permettront de rendre la structure plus solide et fiable, utiliser des planches de bonne qualité.
  • Appliquer un primaire d’accrochage ou d’adhérence. Il doit être choisi en fonction des caractéristiques de celui-ci. Si la surface est poreuse ou d’adhérence si elle est lisse. Ce liquide permet de renforcer l’adhérence du ragréage et du mortier colle. Il doit être choisi en fonction de la surface à travailler.
  • Préparer le produit de ragréage, pour cela, suivez strictement les recommandations sur le sac d’emballage. Pour faire un mélange, l’usage d’une perceuse muni à son bout d’un mélangeur est recommandé. Vérifier une fois terminée que le mélange est liquide et parfaitement homogène.
  • Appliquer le produit, cette phase demande une certaine rigueur et un peu de savoir-faire. Choisissez un angle de coffrage puis versez progressivement le produit en évitant de marcher dans la préparation. Vous pourrez utiliser une raclette pour bien étaler le produit.

Enfin, il faut laisser le ragréage extérieur sécher, généralement une journée entière suffit pour vous permettre de marcher dessus. Pour poser un revêtement ou faire passer une voiture, il faut au moins 3 jours.

Couler ragréage extérieur

Le prix au m2 du ragréage extérieur

Il est difficile de donner un prix fixe du ragréage extérieur, en effet, tout dépend des caractéristiques du produit choisi.

Il ne faut pas oublier que cette opération nécessite le plus souvent le recours à un professionnel. Le prix du m2 peut s’évaluer dans une fourchette de prix.

Selon le produit utilisé, une opération de ragréage extérieur coute entre 15 et 25 euros le m². En effet, le sac de 25 kg coute entre 15 et 25 euros et permet de ragréer environ 5 m².

Le prix de la main d’œuvre peut également couter entre 10 et 20 euros le m². Le prix du primaire d’adhérence est compris entre 1 et 3 euros le m².

L’épaisseur recommandée

Pour ce qui est de l’épaisseur recommandée, nous pouvons dire qu’il est au maximum de 10 mm. Il faut savoir que l’épaisseur de l’imperfection à combler influence le type de ragréage utilisé0.

La conséquence est qu’on aura donc des produits différents en fonction de cette caractéristique.

L’enduit de ragréage est donc choisi en fonction de certains critères comme le type de sol ou l’intensité de l’imperfection.

Il permet de combler les trous, mais il peut également augmenter l’épaisseur du sol d’environ 10 mm. Au-delà d’une telle épaisseur, la technique utilisée sera tout autre.

Au vu de cette complexité, pensez donc à faire appel à un professionnel pour ne pas perdre de l’argent et du temps.