Les finitions sont importantes lors des travaux de construction ou de rénovation. Tout comme la pose de plaques de plâtre, la réalisation d’un ragréage autolissant nécessite aussi une grande minutie et une importante précision de la part de l’artisan.

Ce procédé vise à corriger les défauts du sol afin d’obtenir une surface lisse et impeccable. Pour en savoir plus sur cette technique, lisez ces quelques lignes.

Comment faire un ragréage autolissant

Définition ragréage autolissant

Le ragréage est une méthode de finition dans les domaines de la construction et de la rénovation. Il consiste à appliquer un enduit dans le but de corriger les différents défauts du sol.

Les bosses, les creux et toutes les autres irrégularités sont cachés et corrigés. Le but est d’avoir un sol plat et propre avant la pose d’un revêtement de sol.

Ainsi, un ragréage autolissant consiste à appliquer des produits autolissants sur le sol. Ces produits sont des poudres qu’il faut mélanger avec de l’eau.

Ils s’appliquent sur le sol et permettent d’obtenir un rendu bien lisse, et ce, sans avoir besoin d’une spatule ou d’un lissage. Lorsque le mortier a été posé sur le sol, ce dernier sera prêt à accueillir le revêtement adéquat.

Comment faire le ragréage autolissant?

Pour votre projet de construction ou de rénovation, il est important de bien préparer le sol afin qu’il puisse bien accueillir le revêtement.

Pour qu’il soit bien plat et bien lisse, optez pour le ragréage autolissant. Amateur ou professionnel en maçonnerie ? Suivez ces quelques conseils pour réaliser le travail rapidement et dans de bonnes conditions.

1. Vérification de l’état du sol

Avant la pose d’un ragréage autolissant, la première chose à faire est de vérifier l’état du sol. Dans cette étape, vous devez regarder la gravité ou l’envergure des défauts.

Est-ce qu’il y a des trous, des bosses, des fissures, etc. ? Sachez que si les défauts sont énormes, le ragréage n’est plus une bonne option. Il va falloir poser une chape de béton ou un fluide.

D’un autre côté, si les défauts sont minimes, le ragréage est une bonne idée. Dans ce cas, assurez-vous que votre sol est compatible avec cette méthode.

Les surfaces les plus adaptées sont donc le béton, les dalles synthétiques, le sol carrelé et l’ancien carrelage.

2. Préparation du sol

Par ailleurs, vous devez avoir un sol sec et sain. De ce fait, le sol qui présente des moisissures n’est pas adapté à la pose du ragréage autolissant. Enlevez donc toutes les moisissures et gardez votre sol au sec avant la réalisation de votre projet.

De la même façon, enlevez tous les éléments qui nuisent à l’adhérence du mortier de ragréage. Il s’agit, par exemple, de l’huile, du produit de cure de béton…

Vous pouvez vous débarrasser des taches de graisse en utilisant un détergent. Cependant, n’utilisez pas de solvant et n’oubliez pas de bien rincer la surface.

3. Application du primaire d’accrochage

Le primaire d’accrochage est très utile pour les sols non poreux et très poreux (bois, béton). Celui-ci doit être appliqué avec un rouleau ou un pinceau. Après la pose, n’oubliez pas de le faire sécher pendant quelques heures avant de passer à l’étape suivante.

4. Préparation du mortier

Les produits autolissants de ragréage sont en poudre. Raison pour laquelle il faudrait la mélanger avec de l’eau pour obtenir le mortier. Afin d’obtenir une pâte homogène, pensez à agiter le mélange d’eau et de poudre avec un malaxeur.

5. Versement du mortier autonivelant

Une fois que le mortier est préparé, il vous suffit de le verser sur le support. Utilisez une lisseuse pour l’étaler.

Vous pouvez également employer un rouleau débulleur lorsque le sol présente de petites cavités ou lorsque l’épaisseur du mortier est importante.

6. Faire sécher le ragréage autolissant

Pour avoir un meilleur résultat, il faut bien respecter le temps de séchage. Vous pouvez vous fier aux indications du fabricant pour connaitre le temps de séchage adapté au produit du ragréage.

Sachez seulement que le temps de séchage varie selon le produit utilisé, l’épaisseur du ragréage ainsi que le revêtement de sol à poser (carrelage, parquet, moquette…).

Couler ragréage autolissant

On peut faire un ragréage autolissant sur du carrelage?

Le ragréage autolissant présente l’avantage de s’appliquer sur différents types de supports : béton, sol carrelé, ancien carrelage, dalles synthétiques...

Ainsi, il peut bien être appliqué sur du carrelage. Pour ce faire, il n’y a rien de si compliqué. Il suffit de nettoyer et de laisser propre la surface à utiliser. Appliquez ensuite le primaire d’adhérence ainsi que le mortier de ragréage. Pour finir, laissez sécher.

Prix par m2?

Pour connaitre le prix d’un ragréage autolissant, plusieurs critères rentrent en compte. Il y a le prix du matériel nécessaire à sa pose, le coût de la main-d’œuvre proposé par les professionnels ainsi que la surface à traiter.

Cette dernière influe grandement sur le prix, car plus elle est grande, plus le coût augmente. Cependant, en général, si vous effectuez vous-même les travaux, le ragréage avec le primaire d’accroche coûte 3 à 10 euros par m2.

Si vous faites appel à un professionnel, le prix va de 10 à 20 euros par m2. Pour la fourniture, un sac de ragréage coûte 10 à 30 euros.

Conseils d’application

Le ragréage autonivelant permet d’avoir un sol bien horizontal. Il est adapté à tous types de surfaces rigides : béton, carrelage, ciment, dalles synthétiques. Pour pouvoir l’appliquer correctement, découvrez ces quelques astuces.

Optez pour le bon produit de ragréage autonivelant

Avant d’appliquer un ragréage autonivelant, il faut d’abord bien le choisir. Si c’est pour le sol extérieur, privilégiez le ragréage autonivelant, optez pour un modèle fibré. Grâce au bout de fer, le ragréage sera plus adhérent et plus résistant.

Suivez minutieusement les différentes étapes de l’application du ragréage autonivelant

Pour un résultat pérenne et avec de belles finitions, il est important de suivre toutes les étapes de la pose du ragréage.

Il ne faut rien laisser au hasard : du dosage jusqu’à la finition, en passant par le malaxage. D’un autre côté, il est important de veiller à ce que le temps de pose soit bien respecté.