Le béton est un mélange utilisé dans de nombreux travaux de BTP tels que le scellement, le terrassement, le coffrage, une dalle armée, etc. Le béton est très différent du mortier de par sa composition et son processus de fabrication. Vous souhaitez savoir comment vous y prendre pour préparer et gâcher le béton afin d’obtenir un mélange impeccable, accommodé aux divers types de travaux de BTP que vous entamez ? Dans cet article, nous vous disons tous ce qu’il y a à savoir sur le processus de gâchage du béton.

Gâcher béton

Quel est le processus de mélange du béton?

Le béton est un mélange homogène conçu pour la construction. Afin d’avoir un mélange de qualité, vous devez maitriser le processus de mélange du béton qui peut se faire soit à la main ou à la bétonnière. Pour obtenir un béton d’une bonne consistance pour vos travaux, vous devez savoir comment vous y prendre. Le gâchage de béton est une activité simple et rapide, et son mélange suit un processus bien élaboré:

  • Tout d’abord, vous devez verser le sable. En vous assurant que celui-ci soit débarrassé de toutes impuretés ;
  • Ensuite, verser le gravier ou les granulats. Son dosage dépend de l’utilisation que vous souhaitez faire du béton ;
  • Puis, vous devez verser le ciment. Il s’agit du liant qui a la propriété de durcir au contact de l’eau. Il en existe plusieurs types classés en fonction de leur résistance et de leur composition ;
  • Enfin, versez de l’eau. Veillez à ce qu’elle soit propre et dépourvue de toutes impuretés.

Pour obtenir un béton homogène, vous devez veiller à bien malaxer le béton pour toutes vos œuvres. Pour bien gâcher votre béton, vous devez également tenir compte des différents dosages d’éléments. Exprimé en kg/m3, les proportions d’éléments à respecter dans le gâchage de votre béton, vous devez avoir:

  • 1 volume de ciment ;
  • 2 volumes de sable ;
  • 3 volumes de gravier ;
  • 1 volume d’eau.

De quoi est composé le béton?

Avant de vous lancer dans le gâchage du béton pour n’importe quelle activité que vous souhaitez réaliser, vous devez savoir la constitution du béton. Parmi les composants du béton, on retrouve:

Le ciment qui est un liant hydraulique généralement constitué de calcaire et d’argile. Le ciment est le constituant du béton qui permet de lier ses constituants entre eux, tout en lui conférant des caractéristiques comme la résistance.

Il existe, sur le marché, différents types de ciments, dont l’usage varie en fonction des besoins. Ainsi, en fonction de sa composition, on distingue plusieurs catégories de ciments:

  • Le CEM I (ciment Portland), utilisé pour la conception de béton armé ou précontraint ;
  • Les CEM II A ou B (ciment Portland composé) qui sont très maniables, et utilisés dans les travaux tels que pour les chapes traditionnelles ;
  • Les CEM III A, B ou C (ciment de haut-fourneau) qui sont durables ;
  • Les CEM IV A ou B (ciment de type pouzzolanique) ;
  • Les CEM V A ou B (ciment composé).

L’eau de gâchage est une composante incontournable dans la conception du béton. Elle doit être propre et en quantité conséquente. L’eau a pour fonction d’hydrater le ciment, afin de libérer ses capacités de liant et le rend plus aisé l’application du béton. Veillez tout de même à ne pas l’ajouter en excès, au risque de réduire la résistance et la durabilité de votre béton;

Les granulats, qu’elles soient d’origine naturelle ou artificielle, il s’agit de grains minéraux de dimensions variables.

Les granulats assurent au béton des caractéristiques techniques et esthétiques. Il existe plusieurs types de granulats, classés en fonction de leur dimension comme:

  • Les fillers avec un diamètre supérieur à 2 mm ;
  • Les sables avec un diamètre supérieur à 4 mm ;
  • Les graves avec un diamètre supérieur à 6,5 mm ;
  • Les gravillons avec un diamètre supérieur à 125 mm ;
  • Les ballasts avec un diamètre supérieur à 50-63 mm.

Les adjuvants sont des produits chimiques ajoutés pendant le malaxage du béton et faiblement dosés lors de la préparation. Ces produits sont utilisés pour améliorer certaines caractéristiques du béton comme son temps de prise ou son étanchéité.

On distingue plusieurs types d’adjuvants qui permettent:

  • D’accélérer la prise et le durcissement ;
  • De faciliter l’ouvrabilité du béton ;
  • De doter le béton de propriété telle que la pigmentation, l’hydrofuge, etc. ;
melange béton

Gâchage du béton à la main

Si la quantité de béton dont vous avez besoin pour la réalisation de votre œuvre n’est pas grande alors, vous pouvez gâcher votre béton à la main. Pour ce faire, vous aurez besoin des outils tels que:

  • Un seau maçon ;
  • Une pelle ;
  • Une brouette.

Avant tout, vous devez vous assurer que le sol ou l’espace sur lequel vous allez déposer vos matériaux soit propre. De même, veillez à ce que le dosage de vos matériaux soit fait dans les proportions adéquates. Le gâchage de votre béton à la main suit des étapes bien précises. Vous devez donc:

  • Utiliser le seau maçon ou la brouette pour mesurer le volume de sable dont vous avez besoin pour votre tâche ;
  • Ensuite, avec ce même instrument, mesurez et versez le volume de gravillons nécessaire ;
  • Puis, versez la quantité de ciment dont vous aurez besoin ;
  • Mélangez à sec tout ce mélange à l’aide de la pelle, en vous assurant de répartir tous ces éléments de manière uniforme ;
  • Une fois mélangée, réalisez un monticule et creusez un cratère au centre ;
  • Servez-vous du seau maçon pour mesurer et verser dans le cratère un volume déterminé d’eau propre;
  • Malaxez encore, et votre béton est prêt.

Gâchage à la bétonnière

Pour des quantités plus grandes de béton, on utilise une bétonnière pour le gâchage. La bétonnière est un appareil qui permet d’obtenir rapidement un béton homogène. On utilise la bétonnière pour la réalisation des ouvrages conséquents tels que le coulage de dalle, les chapes, les murs de béton, etc.

Premièrement, pour votre gâchage à la bétonnière, vous devez préparer la bétonnière avant de la remplir, ceci en:

  • Vérifiant la propreté de la cuve ;
  • Plaçant votre bétonnière sur un espace aplani et stable. Et utilisez des cales pour éviter qu’elle ne bouge ;

Deuxièmement, vous devez déterminer les différents volumes et les quantités d’éléments nécessaires. Puis, mettez la bétonnière en marche et, en veillant à incliner la cuve vers le haut pour éviter les projections et déversements:

  • Versez dans la cuve la moitié du volume d’eau calculé ;
  • Les ⅔ du volume de gravier ;
  • Puis, la totalité du ciment ;
  • Après une minute de mélange, versez le reste de graviers et de sable ;
  • Ajoutez-y le reste d’eau pour ajuster sa consistance ;
  • Et après une minute de malaxage, votre béton est prêt. En maintenant la cuve de la bétonnière en rotation, inclinez la cuve vers le bas et versez la préparation dans une brouette.

Si vous utilisez la bétonnière, veillez à bien nettoyer la cuve avec de l’eau, après son utilisation pour éviter que le béton n’y colle. Le béton est un mélange incontournable sur les chantiers. Vous pouvez donc choisir de gâcher votre béton à la main ou à l’aide d’une bétonnière. Veillez toutefois à utiliser les éléments dans les bonnes proportions.