La descente de garage définit l’allée qui permet d’accéder au garage. D’un point de vue technique, il s’agit d’une sorte de dalle aux caractéristiques plus complexes et assez larges pour accueillir une voiture. Sa conception demande quelques réflexions. Ainsi, il importe de s’informer correctement sur le sujet avant de se lancer dans cette opération.

Qu’est-ce qu’une descente de garage en béton?

Esthétique et sécuritaire, une descente de garage doit correspondre aux normes. Certaines familles choisissent de le laisser en terre, en gravier ou avec un peu d’herbe. Cette solution est simple et donne sur une jolie façade, en été.

Toutefois, quand viennent la neige et la pluie, elle perd sa praticité. Voilà pourquoi une allée en béton est plus appropriée en toute saison. Vos chaussures et la voiture restent propres. Et la maison bénéficie d’un aménagement soigné.

Descente de garage en béton

Les avantages et caractéristiques

Sans ambages, une bonne descente de garage en béton possède les propriétés suivantes:

  • Une pente qui dispose d’une inclinaison variée suivant la nature du terrain. En général, l’angle de la rampe doit rester faible.
  • Du béton pour offrir une structure solide, résistant et sécuritaire.
  • Du sable,
  • Des motifs peuvent être ajoutés sur la surface travaillée,
  • Une dimension qui fluctue suivant l’aménagement du jardin et la taille du terrain, que ce soit en longueur ou en largeur
  • La mise en place d’un système d’évacuation d’eaux parce que les bétons sont imperméables,
  • Un revêtement suivant les envies des propriétaires.

Quels revêtements choisir pour une descente de garage en béton?

Pour une allée carrossable, le propriétaire peut choisir parmi les options suivantes:

  • Béton désactivé: Cet ouvrage demande une technique de coulage spécifique. Certes, elle renvoie à la maçonnerie habituelle utilisée sur la terrasse et les allées du jardin. Toutefois, nous pouvons remarquer une mise en valeur du granulat afin d’éradiquer la finition en mortier qui couvre généralement la couche extérieure du béton. Elle détient une composition classique à base de ciment pur, de granulats et d’eau. Pour plus d’esthétisme, le propriétaire se doit de choisir les éléments (la couleur et la forme) suivant le style d’aménagement du paysage choisi. Certains vont jouer sur le contraste, ou au contraire sur l’harmonisation des tonalités, pour apporter de l’originalité dans la cour. En effet, des pigments spéciaux pour béton existent sur le marché. Ils permettent d’obtenir du béton décoratif. Le Béton désactivé option séduit en raison du résultat beaucoup plus esthétique que le béton classique.
  • Béton imprimé: Cette déclinaison conduit vers de nouvelles perspectives en matière de décorations extérieures. Le concept de béton imprimé se fonde sur la reproduction d’effets, de dessins ou de styles sur le dessus de la structure. Au lieu d’avoir une surface complètement lisse, on obtient un peu de relief. Il s’agit d’une solution économique et à la fois esthétique pour une descente de garage innovante. Résistant au trafic, il affiche une durée de vie illimitée. Il peut alors s’intégrer dans le décor externe de la maison et lui promet une touche de distinction. Les spécialistes le prénomment aussi béton pochoir ou béton empreinte. Avec la bonne technique, ils peuvent concevoir beaucoup de motifs allant du plus simple aux plus complexes.
  • Béton classique: Le plus simple de tous, le béton classique n’a pas perdu son charme. Beaucoup de gens se laissent toujours tenter par sa pureté. Il n’est habillé d’aucun artifice et reflète une surface lisse dépourvue de motifs. Le seul souci avec cette déclinaison se trouve dans sa faible adhérence. Toutefois, pour une descente de garage, un béton classique peut faire l’affaire.
Descente de garage en béton imprimé

Quel est le prix d’une descente de garage en béton?

D’une manière générale, le coût de la réalisation de ce genre de travaux se mesure au mètre carré. Cette valeur peut relativement varier suivant de nombreux critères. A priori, les entreprises prennent en considération:

  • Le degré de travaux à effectuer en analysant de prime abord l’état du terrain,
  • L’étendue de l’allée : sa longueur et sa largeur,
  • L’épaisseur du béton à couler. En effet, plus la pente est raide, plus la quantité de béton à employer augmente afin d’ajuster la structure,
  • Le montant des matériaux nécessaires pour la construction,
  • La durée de l’ouvrage,
  • Et les imprévus.

Le cours actuel fluctue entre 50 à 150 euros par m2. Ce tarif peut gonfler davantage selon la nature du béton choisi.

Demandez un devis gratuit maintenant!


Descente de garage en béton désactivé

Quelles sont les étapes de la pose?

Pour un résultat optimal, nous vous conseillons d’avancer pas à pas. Des erreurs de constructions peuvent survenir si vous ne prêtez pas attention à chacune des phases à suivre.

Les précautions à prendre avant d’entamer les travaux

Dans un premier temps, vous devez définir la forme de la descente. Le tracer directement au sol permet d’avoir une meilleure perspective.

Ainsi, nous vous conseillons de monter la pente avec votre voiture pour pouvoir démarquer les traces de vos roues. Ajoutez un peu d’élan et vous obtenez votre futur coffrage. Dans la mesure où l’allée est en courbe, prolongez une extension de 50 cm au niveau de la cambrure.

Travaillez dès cette phase le système d’évacuation des eaux de ruissellement. Comme il s’agit de pente et de béton imperméable, effectuez cet aménagement en deux étapes : un profil en travers qui déverse le liquide vers les côtés et un caniveau transversal qui chemine vers un drain.

En outre, façonnez l’inclinaison de sorte à obtenir un angle de moins de 15 %. Si la descente est trop raide, il sera difficile de la monter à chaque fois.

La préparation du terrain et des matériaux

Dans cette phase, vous procédez au bornage de la zone avec des piquets et des cordes. Creusez pour avoir le bon niveau. Votre sous-couche doit disposer d’une épaisseur de 20 cm.

Elle se compose de gravillons et de sables concassés. Après cela, vous pouvez coffrer la structure. Une fois le coffrage solidifié, mettez en place les joints de désolidarisation et passez au ferraillage. Un treillis soudé convient pour cette armature.

L’usage de béton prêt à l’emploi est de rigueur. Ainsi, vous devez calculer les unités nécessaires pour concevoir la descente et les commander directement auprès des entreprises de bâtiment.

Le coulage et la finition

Les professionnels prennent en charge du coulage. Ils vont arriver avec un camion qui sert à malaxer le béton. Faites en sorte de couler le mélange depuis l’inférieur de la pente vers le haut. Diverses techniques peuvent vous aider à y arriver.

Toutefois, comme il s’agit d’une étape assez complexe, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour vous appuyer dans la démarche. L’essentiel pour vous protéger est de garder en tête les consignes de sécurités.

Au fur et à mesure que le produit coule, utilisez l’épandeur pour l’étaler uniformément. Lissez à l’aide d’une taloche et la lisseuse. Pour éviter que le béton se sèche trop vite, pulvérisez du Cure NF sur la structure.

Dans la phase de finition, vérifiez la consistance de l’allée. Sa surface doit impérativement être rugueuse pour que vos pneus puissent s’y adhérer aisément. L’idéal est de rajouter des rainures ou de créer des reliefs sur toute l’étendue. Et pour finir, enlevez les joints de retrait à l’aide d’une disqueuse. Cette opération s’effectue au plus tard 36 heures après le coulage.