Tout le monde peut s’improviser en paysagiste le temps de parfaire l’extérieur de la maison. Même si vous êtes un bricoleur du dimanche, vous n’aurez pas de difficulté à concevoir et à poser vous-même les bétons pour votre ruelle. Suivez avec nous les détails sur la composition du béton.

Qu’est-ce que la composition du béton?

Le béton se catégorise dans le classement des matériaux composites. À cet égard, vous l’obtenez à partir de la composition de plusieurs éléments dont les proportions varient et dépendent du type de béton recherché. Cette matière est utilisée dans le domaine de la construction. Ses ingrédients de base sont:

  • Le sable,
  • Le gravier,
  • Le ciment,
  • L’eau.

Souvent, les néophytes de l’ingénierie civile ont tendance à le confondre avec le mortier. Les deux produits conservent à peu près les mêmes compositions, à une seule différence. Dans le mortier, il ne faut pas ajouter du gravier. Avec cette dissimilitude, ils s’utilisent dans diverses circonstances. Le mortier est avant tout une substance utilisée pour lier les matières, pour enduire et pour réparer les failles.

la composition du béton

Une formulation particulière pour chaque type de béton

Le béton matière est principalement utilisé dans l’univers du bâtiment, de la voirie et des ouvrages d’art. Les variantes suivantes sont les plus sollicitées:

  • Le béton armé : se fonde sur une armature en acier enveloppée dans du coulé de béton.
  • Le béton précontraint : est obtenue à partir d’une coulée mise en tension par des câbles en acier, juste avant la prise. Cette technique consiste à comprimer le béton pour une solidification optimale.
  • Le béton fibré : cette version est renforcée par des fibres synthétiques ou métalliques. L’outil affiche ainsi une haute résistance au feu et une forte tenue à la traction.
  • Le béton Haute Performance ou BHT : celui-ci possède une faible porosité. À cet effet, il montre une résistance élevée face au gel et à la corrosion.
  • Le béton autoplaçant : ce modèle est très fluide. Il est utilisé sur du coffrage sans vibration. Ce type de coulé est privilégié lorsque vous souhaitez éliminer les bulles d’air.
  • Le béton décoratif : avec cette option, vous retrouvez les bétons décoratifs comme les bétons lavé ou désactivé, ciré ou coloré ou encore sablé.
  • Le béton léger ;
  • Le béton matrice ;
  • Le béton minéral ;
  • Le béton bitumineux;

De quoi est composé le béton?

Étant un matériau de construction, la composition du béton ne doit pas être prise à la légère. Sa conception demande de la précision dans le dosage pour donner de la solidité à la matière. Le béton est issu du mélange de granulats, de sable, de l’eau et du ciment. Ces éléments constituent ses composants basiques.

Les adjuvants qui s’ajoutent à la composition dépendent du type de béton dont vous avez besoin. Et d’autres ingrédients viennent aussi s’y adjoindre comme des colorants et des additifs. Les professionnels utilisent ces suppléments dans l’objectif d’accroître les propriétés du mélange, par exemple, pour gagner en fluidité, en perméabilité ou en coloration.

calculer le dosage du béton avec la table

Quels sont les composants du béton?

Le mélange et l’utilisation des principales matières suivantes fournissent conduisent à l’obtention du béton.

Le ciment

Ce composant reste indispensable pour un béton de qualité. Le ciment se traduit en un excellent liant hydraulique idéal pour relier entre elles les autres composants du béton. Le ciment vient de la combinaison de poudre de calcaire et d’argile. C’est à l’aide de cette substance que le béton gagne sa force et sa résistance.

Comme le dosage de chaque élément n’est pas pareil, la quantité de ciment à utiliser dans chaque béton dépend des besoins. Ainsi, au moment de l’achat, vous devrez choisir parmi les propositions suivantes:

  • Le ciment Portland : Le CEM I est utilisé pour la construction de béton armé. Il est également privilégié dans la composition de béton précontraint en raison de sa haute solidité.
  • Le ciment Portland composé : Le CEM II A ou B sont appréciés pour leur malléabilité. Vous les retrouvez partout, et vous pouvez également y recourir pour les petits travaux ordinaires, à l’exemple des chapes traditionnelles. Il convient aussi pour réparer les failles et pour enduire.
  • Le ciment de haut-fourneau : Les CEM III A, B, C sont efficace et s’établissent dans les environnements difficiles. Ils montrent une résistance élevée et une durée de vie illimitée.
  • Le type de ciment pouzzolanique : Les CEM IV A ou B ne sont pas vendus ni utilisés en France. Dans les autres pays, la matière est préconisée dans la construction des structures hydrauliques. Elle est résiliente face aux cadres rudes. Ainsi, elle reste intacte même étant exposée aux intempéries.
  • Le ciment composé : L’utilisation du CEM V A ou B s’apparente à ceux des CEM III, mais se distingue avec la nature de leur constituant

L’eau de gâchage

Sans ce composant, il devient impossible de fournir du béton. Le liquide sert à apporter de l’hydratation au ciment. Cette technique permet de ressortir la capacité du ciment à lier les matières. Elle est incontournable pour accroitre la praticité des ingrédients et facilite l’application du béton.

À chaque composition, l’eau utilisée doit être propre. Si vous habitez dans les périphériques, ne soyez pas tenté de le remplacer par de l’eau de mer. L’eau douce est préconisée. Aussi, pour la réussite de la composition, il faut respecter la dose de liquide à ajouter dans le mélange. Si le ciment prend beaucoup d’eau, cela réduit sa résistance et sa durabilité.

Les granulats

Cet outil renvoie à des grains minéraux naturels ou artificiels. La consistance et la solidité du béton dépendent du type de granulat utilisé. Généralement, votre béton aura besoin de sables, de gravillons, de graves, de sables ou de ballasts. Ils forment les squelettes de la structure et veillent à la solidité du béton.

Les adjuvants

Cet élément est à base de produits chimiques. Il s’additionne à l’ensemble des ingrédients pour améliorer la consistance du béton. Vous les versez au moment de la préparation pour le laisser agir sur l’étanchéité et aussi sur le temps de la prise.

Différents adjuvants sont mis en vente sur le marché. Vous les choisirez en fonction de vos besoins:

  • Les adjuvants pour le durcissement et pour la prise accélèrent le temps de durcissement et de prise du béton. Ils peuvent également agir dans le sens contraire et ralentir la prise.
  • Le plastifiant peut réduire la teneur en eau du béton et offrir une bonne maniabilité au mélange.
  • L’hydrofuge est utilisé pour accroitre l’imperméabilité de la structure. Il agit directement sur les pores.
  • L’entraineur d’air : conduit à la formation homogène de petite bulle à l’intérieur du béton pour obtenir plus de résistance et de maniabilité.

Les ajouts

  • La fibre synthétique ou métallique préserve le béton des fissurations.
  • Les pigments permettent de colorer le béton.

Les additions

Elles servent à combler les vides et à augmenter la quantité de la coulée.

  • Les fillers qui sont de minuscule granulat;
  • Les cendres, les fumées ou les laitiers.
la composition et dosage du béton

Comment faire un dosage précis?

  • Pour du béton armé, il vous faut 300 kg de ciment, 450 l de sable, 650 l de gravier et 195 l d’eau.
  • Pour un dallage de carreaux, de sol, du garage, du poteau, d’une poutre, d’une fondation, vous aurez besoin de 350 kg de ciment, 500 l de sables, 700 l de graviers et 175 l d’eau.
  • Pour une dalle piétonne, 300 kg de ciment, 520 l de sables, 730 l de gravier et 155 l d’eau suffisent.