Idéal pour rassembler les parpaings, pour enduire les murs, pour sceller les briques, le mortier est indispensable dans vos travaux d’extérieur. Cette pratique constitue le pilier de la maçonnerie. Sa polyvalence le rend très pratique et simple à utiliser. Découvrez avec nous comment faire du mortier.

comment faire le mortier

Comment faire le mortier soi-même?

Beaucoup de novices ont tendance à confondre le mortier avec le béton. Ces deux vocables définissent deux outils bien distincts. Pour la réalisation optimale de vos travaux, essayez dès le début de ne pas confondre les deux termes.

Le mortier désigne les mélanges des ingrédients suivants : un liant qui peut être du ciment ou en chaux, un agrégat comme le sable et l’eau. Ces types de liants sont hydrauliques. Ils prennent forme lorsqu’ils sont en contact avec l’eau. Une fois sec, le mortier durcit et affiche une résistance élevée. Mais pour que la réaction s’opère correctement, il faut de la vigilance lors de la composition. Des doses strictes sont à respecter.

La méthode manuelle pour réaliser le mortier

Cette approche est sollicitée pour les petits travaux en extérieur. Son usage s’impose lors des petites rénovations ou réparations dans la maison. Comme il s’agit de faible quantité, vous pouvez choisir de ne pas recourir à une bétonnière. Dans ce cas, vous pouvez directement procéder sur un sol bien propre ou utiliser un seau ou une brouette pour contenir le mélange. Une pelle vous servira à malaxer manuellement les ingrédients.

Les étapes à suivre pour comment faire du mortier manuellement sont les suivantes:

  • Préparer chacun des ingrédients avec le bon dosage. Il vous suffit de verser dans des seaux la quantité exacte de sable et de ciment,
  • Verser sur le sol les portions de chaque composant,
  • Prendre la pelle et mélanger le tout en remontant de bas en haut,
  • Recouper et brasser le mélange,
  • Former un tas et creuser sur le dessus, créer un cratère au milieu,
  • Verser la quantité de liquide nécessaire pour relier toutes les substances,
  • Et enfin, brasser soigneusement l’alliage humide.
melange mortier

La méthode à la bétonnière

Cet appareil est destiné à mélanger les principaux éléments pour former du béton ou du mortier. Il est généralement utilisé pour la fabrication d’une grande quantité de produits de construction. Avant de vous lancer dans la préparation, vous devez réunir la dose idéale de chaque ingrédient. Vous aurez également besoin des matériels suivants : une bétonnière, une pelle, un seau et des équipements de protection.

La préparation du mortier suit les étapes suivantes:

  • Mélanger l’adjuvant plastifiant avec de l’eau,
  • Verser le tout dans la cuve de la machine,
  • Ajouter avec la pelle la bonne dose de sable et de ciment,
  • Ajuster la quantité de liquide, si le besoin s’impose.

Les ingrédients pour réaliser du mortier

Ceux qui se demandent comment faire du mortier peuvent s’inspirer des conseils suivants. Les composants de base du mortier restent le sable, le ciment et l’eau. Le mortier est généralement utilisé pour enduire ou pour assembler des briques ou des parpaings. Il convient aussi pour fabriquer les chapes et pour l’installation de carrelage.

Le mortier bâtard vient de la combinaison de deux liants : le ciment et la chaux. Le mélange donne une parfaite solidité à une plasticité efficace. Cela accroît la praticité de la substance et facilite son usage. Quant au mortier de ciment, il s’avère plus résistant et durcit rapidement. Le mortier à base de chaux se montre plus fragile, très épais et plus crémeux.

Calcul de la quantité de béton (volume en m3)

Le jaugeage de chaque ingrédient est primordial pour obtenir un mortier de qualité et à la bonne quantité. Le dosage varie suivant la nature du mélange. La mesure du liant dépend du matériau à traiter : de la brique ou du parpaing. Il prend également en considération son type d’utilisation. Dans tous les cas, nous vous conseillons de recourir à un seau de maçon de 10 l gradués afin de ne pas vous tromper dans vos comptes.

dosage mortier seau

Dosage de mortier en volumes

Pour faire simple, les experts conseillent d’associer un volume de ciment avec 3 volumes de sable et un demi-volume d’eau. C’est le dosage standard qui répond à la question comment faire du mortier. Pour le béton courant, l’association d’un volume de ciment, deux volumes de sable, 3 volumes de graviers et un demi-volume d’eau conviennent. Le béton de fondation a besoin de 1 volume de ciment, 2,5 volumes de sable, 3,5 volumes de gravillons et un demi-volume de liquide.

Quantité de matériaux à acheter par m3 de mortier

  • La chape lisse de 400 kg/m3 : 180 l de ciment, 400 l de sable, 195 l d’eau.
  • Le mortier de pose parpaings de 300 kg/m3 : 65 l de ciment, 250 l de sable, 32,5 l d’eau.
  • Le mortier de pose brique de 400 kg/m3 : 35 l de ciment, 35 l de chaux, 135 l de sable et 35 l de liquide.
  • L’enduit d’une épaisseur de 3 à 5 m : 60 l de ciment, 180 l de sable, 60 l de liquide.

Les étapes de fabrication du mortier

Cela s’effectue en quatre phases:

  • La composition du mortier : l’acquisition et le dosage des ingrédients ;
  • Le mélange à sec : L’ajout du sable et du ciment ;
  • Le mouillage : consiste à verser l’eau au cœur du cratère formé sur le mélange de ciment et de sable ;
  • Le malaxage.

Quelle est la bonne consistance pour le mortier?

Dans le guide du comment faire du mortier, vous devez calculer la dose de chaque composant pour aboutir à une pâte à la fois souple et onctueuse. Votre mélange a besoin d’une humidification optimale qui va favoriser l’obtention d’un rendu lisse. Ainsi, vous devez vérifier si l’eau monte à la surface du mélange lors de l’application du mortier.