Étant au cœur des projets de construction et de rénovation, le béton est l’un des matériaux les plus sollicités partout dans le monde. Sa résistance face aux chocs et aux changements climatiques en fait un élément indispensable sur les chantiers. Si certains constructeurs optent pour le béton prêt à l’emploi, d’autres préfèrent économiser et prendre en charge la réalisation de leur matériau eux-mêmes. Comment y parvenir correctement?

comment faire le béton

Comment faire le béton soi-même?

Diverses techniques vous permettent d’obtenir le type de béton adapté à vos besoins. Avant d’entrer dans les détails sur comment faire du béton, il est important d’en savoir davantage sur ce matériau légendaire.

Redécouvrir le béton

Alliant performance et qualité, le béton est LE matériau de construction le plus utilisé depuis des décennies. Ce matériau composite est fait d’un mélange d’ingrédients incluant le gravier, le sable, l’eau et le ciment. Répondant à différents critères de performance, le béton convient à plusieurs types de projets. Le premier béton était le béton de terre. L’argile a été par la suie remplacée par le ciment, un liant hydraulique bien plus efficace. Parmi les types de béton les plus utilisés, il y a le béton armé, le béton précontraint, béton fibré, béton autoplaçant et le béton Haute Performance.

Réalisation du béton

Vous ne disposez pas de bétonnière ? Il est possible de réaliser du béton à la main. Cette méthode vous permet de réaliser un matériau dont la quantité de béton n’excède pas les 100 litres. Le mélange manuel des ingrédients est un travail fastidieux, d’autant plus que le dosage doit être correct. L’objectif est de rendre le mélange le plus homogène possible. Le dosage en volume est plus pratique que le dosage en kilo puisque vous allez devoir utiliser un seau. C’est le secret d’un béton de qualité.

Privilégiez la règle du 1-2-3 pour le béton. Pour ce faire, il suffit de mélanger:

  • 1 volume de ciment,
  • 2 volumes de sable,
  • 3 volumes de gravier,
  • Le tout incorporé dans ½ volume d’eau.

Pour réussir le mortier, mélangez 1 volume de ciment avec 3 ou 4 volumes de sable et ½ volume d’eau. Si les dosages sont bons, votre béton doit avoir une texture collante capable de s’accrocher facilement à un support.

L’utilisation d’une bétonnière facilite la réalisation du béton. Mettez votre bétonnière en marche. Laissez tourner à vide durant quelques secondes puis versez la moitié de l’eau prévue dans la cuve. Versez le gravier puis laissez tourner pendant 60 s.

Si vous constatez que l’agrégat est bien mouillé, vous pouvez procéder à l’ajout des 2/3 de sable et de la totalité du ciment. Encore une fois, laissez la bétonnière tourner pendant 60 s. Versez le reste de sable et de gravier. Il ne vous reste plus qu’à réguler le volume d’eau et le tour est joué.

Les étapes de la fabrication du béton sont à suivre à la lettre pour éviter toute malfaçon.

  • Commencez par mélanger les constituants à sec. Dans un premier temps, déposez les gravillons.
  • Versez le sable puis le ciment.
  • Mélangez-le tout avec la pelle.
  • Pour le mouillage, creusez le sommet puis versez-y les 2/3 de l’eau prévue pour le gâchage.
  • Faites en sorte que le mélange soit bien mouillé. Vous pouvez à présent procéder au malaxage.
  • Brassez le tout puis verser le reste de l’eau de manière progressive.
  • Mélangez afin que le béton puisse atteindre la consistance désirée. L’idéal est d’utiliser votre béton dans l’heure qui suivra pour en tirer profit.
melange béton

Les ingrédients pour réaliser du béton

Le béton est utilisé pour réaliser les dalles, poteaux et fondations. Les ingrédients de base sont l’eau, les agrégats et le ciment. Une eau propre est recommandée. Assurez-vous que le dosage soit exact pour éviter les éventuelles apparitions de fissures sur le béton lorsqu’il sera sec.

Le ciment est au choix. Vous pouvez utiliser le modèle qui vous convient. L’important est qu’il puisse assurer son rôle de liant hydraulique. Les agrégats (sable, graviers ou mélange des deux) doivent également être propres pour éviter l’infiltration des déchets dans votre composition.

dosage béton seau

Calcul de la quantité de béton (volume en m3)

Comment faire du béton ? La préparation du béton ne s’improvise pas. La quantité des composants utilisée doit suffire pour réaliser le matériau dont vous avez besoin.

Le dosage de béton en volumes

Évaluez le volume de votre béton afin de calculer la quantité idéale pour la réalisation de votre dalle. La forme de la structure impacte sur votre calcul. À titre d’exemple, vous devez utiliser la formule « longueur x largeur » pour une forme rectangulaire. Multipliez la surface obtenue par l’épaisseur.

Vous obtiendrez ainsi le volume nécessaire. Notez que le volume de béton s’exprime en m3. Certains outils en ligne vous permettent de calculer facilement le volume de béton d’une dalle.

La quantité de matériaux à acheter par m3 de béton

La préparation du béton dépend des matériaux dont vous disposez. Si la quantité des graviers manque, le rendu sera loin de celui dont vous avez en tête. S’il y a trop de sable, le résultat ne sera pas non plus à la hauteur de vos attentes. Assurez-vous que la quantité de matériaux soit correcte. Pour le cas du béton, prévoyez que 1m3 correspond à:

  • 680 kg de sable,
  • 350 kg de ciment et
  • 1175 kg de graviers.

S’il s’agit d’un béton de fondation, réduisez le volume de ciment de 50 kg et le volume de graviers de 10 kg. Augmentez plutôt le volume de sable de 40 kg.

Quelques astuces pour réussir son béton

Vous pouvez optimiser la qualité de votre béton en ajoutant des adjuvants à votre mélange. Il peut s’agir d’un accélérateur ou d’un retardateur de prise, d’un fluidifiant ou d’un plastifiant selon le rendu souhaité. Comme son nom l’indique, un accélérateur de prise vous permet de décoffrer en un temps record. Le retardateur de prise quant à lui ralentit la mise en œuvre.

Quelle est la bonne consistance pour le béton?

Un béton raté contient souvent une quantité d’eau démesurée. La seule manière de réussir votre mixture est de vous en tenir au dosage. La texture du béton est la meilleure façon de savoir si vous avez le bon mélange ou non. Un béton mou est un matériau de qualité. Il doit être légèrement collant et doit être en mesure de s’accrocher sans difficulté à son support. Si votre béton a tendance à couler, cela signifie que la quantité d’eau n’est pas correcte.

Pensez à vous munir des bons outils pour réussir le gâchage de béton. Une brouette ou un bac à gâcher peut vous servir de récipient. Pour le mélange, utilisez une truelle ou une pelle. Un seau gradué vous permettra de doser les ingrédients correctement. Un seau d’une capacité de 10 litres est recommandé.

Un béton à consistance optimale est suffisamment mou. Sa résistance est correcte. Testez la résistance du béton en réalisant un simple pâté. S’il arrive à tenir après quelques minutes, cela signifie que la consistance est correcte. Un effondrement est synonyme de problème. Pour rectifier l’humidité de votre béton, vous pouvez rajouter du ciment, du gravier et du sable. Veillez toujours à respecter les bonnes proportions.

La résistance d’une structure en béton dépend de la qualité de son matériau. Une maison ou un bâtiment qui résiste à la compression et à la traction est construit avec un béton de qualité supérieure. Le dosage de ce matériau et de ses composants est la seule manière de donner vie à votre projet de construction.